Parodontologie

DentEuropa 2014-12-01 14:23:01

Parodontologie



Affection des gencives


L’affection des gencives (maladie parodontale) est une infection touchant les tissus autour de la dent. Les maladies parodontales sont les maladies chroniques les plus répandues au sein de la population, affectant une ou plusieurs dents, à tout âge, chez les enfants. Comme elles sont généralement indolores, les patients ne s’en rendent pas compte et consultent le dentiste tardivement, pour la plupart.

Même les dents sans caries peuvent être perdues en raison de cette maladie. La cause principale des maladies parodontales est l’accumulation entre les dents et sur leurs surfaces de résidus dénommés “plaque dentaire microbienne”, comprenant de nombreux microorganismes, due à un manque de brossage efficace et régulier des dents. Si cette plaque n’est pas nettoyée, les microorganismes et les matières nocives qu’elle produit causent des caries aux dents et des maladies parodontales. Une infection est observée aux gencives, aux racines de dents, au maxillaire et aux tissus dentaires comprenant les fibres reliant la racine de la dent au maxillaire.

Les cas où l’infection affecte uniquement les gencives sont appelés “gingivite”. Les signes de la gingivite sont des gencives rouges, enflées, brillantes, tendres et saignant facilement. Le saignement est le symptôme le plus important. Les tissus sont rétablis par un traitement non-chirurgical. Dans des cas plus avancés, la gencive est affectée en même temps que les autres tissus ci-dessus mentionnés, ce que l’on appelle la “parodontite”. Les signes de la parodontite sont le saignement de la gencive, le changement de couleur en rouge/bleuâtre/violet, la rétraction de la gencive, l’hyperplasie de la gencive, la translocation des dents, la séparation, l’allongement des dents, les dents qui bougent, la formation d’abcès, la sensibilité et une mauvaise haleine. La douleur apparaît généralement avec la formation d’abcès.

Le traitement ressemble à la parodontite chronique, cependant on observe généralement des pertes de dents et des interventions chirurgicales sont souvent nécessaires. Les maladies parodontales sont souvent observées avec des maladies systémiques. Les microorganismes et les matières nocives qu’elles dégagent, causant les maladies parodontales joue un rôle important dans le diabète. Avec le traitement parodontal, le contrôle du sucre dans le sang et par conséquent la maîtrise du diabète deviennent plus faciles.  

L’aspiration des micro-organismes actifs dans la maladie parodontale ou l’accumulation de ces micro-organismes dans les voies respiratoires causent l’apparition de maladies pulmonaires. Les micro-organismes actifs dans la maladie parodontale et les matières nocives qu’ils dégagent menacent l’unité foetal-placentaire. La maladie parodontale est un facteur de risque pour le développement d’un accouchement prématuré/fausse couche.
   

En conclusion, avec l’infection des tissus dentaires, l’apparence esthétique sera détériorée, il y aura une perte de la capacité à mâcher, et une structure maladive, incapable de supporter les prothèses sera formée.  


Traitement des maladies parodontales
 

Les maladies parodontales sont des maladies qui peuvent être prévenues en grande majorité et maîtrisées. La réussite du traitement dépend d’une bonne hygiène buccale, d’un diagnostic correct et précoce, et d’un traitement approprié. Pour cette raison, en même temps que le traitement appliqué par le dentiste, la contribution du patient au processus par un soin régulier de la bouche est nécessaire.    

Selon l’état du patient, après les traitements chirurgicaux et non-chirurgicaux, les patients sont soumis à un programme de contrôle périodique en vue de préserver la santé parodontale obtenue et d’empêcher la récurrence de la maladie.
Dans les cas où après un traitement parodontal réussi, les malades ne sont pas soumis à un suivi de traitement que nous appelons la maintenance, et qui ne prennent pas soin de leur bouche, la destruction de tissus recommence en peu de temps et les symptômes de maladie apparaissent, ainsi qu’une perte d’os et de dents. Selon les cas, les patients doivent être suivis par un parodontiste à intervalles de 3-6 mois.  

 

DentEuropa 2014-12-01 14:23:01